Test de dépistage du cancer colo-rectal positif


Extrait du site e-cancer.fr

UN TEST POSITIF VEUT-IL DIRE QUE J’AI UN CANCER ?

Non : Un test positif est retrouvé positif dans 4% des cas.  Cela ne signifie pas que vous avez un cancer, mais que du sang a été détecté dans vos selles. Pour en identifier l’origine, votre médecin vous adressera à un gastroentérologue afin qu’il réalise une coloscopie. Effectué sous anesthésie, cet examen permet de déceler la présence éventuelle de polypes et de les retirer avant qu’ils ne se transforment en cancer. Si un polype a déjà évolué en cancer, plus on le détecte tôt, plus les chances de guérison sont importantes. Dans plus de la moitié des cas, la coloscopie ne décèle aucune anomalie. Elle détecte un polype dans 30% à 40% des cas, et un cancer dans 8% des cas. Elle peut entraîner des complications dont les formes graves restent rares (3 cas pour 1000).

QU’EST-CE QU’UNE COLOSCOPIE ?

La coloscopie constitue l’examen de référence pour visualiser l’intérieur de l’intestin. Il permet aussi de déceler et retirer d’éventuels polypes avant qu’ils n’évoluent en cancer. Elle permet aussi de détecter un cancer colorectal à un stade précoce. Cet examen est réalisé par un gastroentérologue.   En savoir plus sur la coloscopie.

CET EXAMEN EST-IL DOULOUREUX ?

Non : la coloscopie est généralement réalisée sous anesthésie générale légère et n’est donc pas douloureuse. Toutefois, la préparation de l’intestin, qui doit être parfaitement propre pour que le gastroentérologue puisse examiner correctement ses parois, peut être un moment inconfortable.

QUELS SONT LES RISQUES D’UNE COLOSCOPIE ?

La coloscopie peut entraîner des complications dont les formes graves restent rares (1 à 4,5 cas pour 1 000 coloscopies). A cela s’ajoutent les risques liés à une anesthésie.

 

Votre test est revenu positif? Contactez nous par mail,(formulaire)  nous nous efforcerons de vous donner un RDV dans les plus brefs délais.