Lactose : à propos de l’intolérance


L’être humain est un mammifère. Les enfants des mammifères sont nourris au lait maternel, jusqu’à leur sevrage. Le lait de vache contient de l’eau, des graisses (dont on fait le beurre), des protéines (en particulier la caséine) et des sucres (essentiellement le lactose).

Le lactose est digéré grâce à la lactase, enzyme fabriquée dans la première partie de l’intestin grêle. La lactase permet de transformer le lactose en glucose et en galactose. Cela autorise la suite de la digestion et l’absorption de ces sucres plus simples.

Lors du sevrage du lait, la capacité de fabrication de la lactase diminue en quelques semaines de façon importante, d’environ 90 %.

Nous ne sommes pas tous des mutants

Des chercheurs ont démontré en 2004 qu’une mutation est apparue chez l’être humain il y a environ 10 000 ans, dans les plaines d’Asie Centrale, chez les peuplades d’éleveurs. Cette mutation permet à son porteur de conserver une fabrication importante de lactase, et donc de mieux digérer le lactose. On peut alors boire du lait toute sa vie sans troubles intestinaux.

Environ les deux tiers de la population humaine ne sont pas porteurs de cette mutation. Ils sont donc naturellement intolérants au lactose à l’âge adulte, à des degrés divers. Le lactose non digéré parvient dans le côlon où il est fermenté par la flore intestinale.

L’intolérance au lactose de l’adulte n’est donc pas une maladie. C’est un état normal pour une grande proportion d’adultes. Il ne faut pas la confondre avec l’allergie aux protéines du lait, qui peut exister chez les enfants en bas âge et disparaît dans 90 % des cas vers l’âge de 6 ans.

Parfois, à l’occasion d’une gastro-entérite à rotavirus, on peut ressentir une intolérance au lactose. Dans ce cas,  elle est souvent transitoire.

Les symptômes sont essentiellement des ballonnements, des gaz en excès, des douleurs intestinales et parfois des diarrhées.

Quels produits laitiers contiennent du lactose ?

Les fromages affinés ne contiennent plus de lactose, du fait de l’affinage.

  • Camembert, Comté, Saint Paulin, Maroual, etc  sont exempts de lactose.
  • Le beurre n’en contient pas non plus,
  • La crème fraiche en contient un peu : comme on en consomme en général une petite quantité, cela n’a pas de réelle’incidence digestive.
  • Le lait, les fromages frais (faisselle, fromage blancs…) et produits laitiers frais contiennent du lactose.
  • Les yaourts, aussi bien natures qu’aromatisés, contiennent du lactose. La présence de ferments lactiques favorise la digestion du lactose.

Comment savoir si je suis intolérant au lactose ?

Inutile de faire un test sanguin. La meilleure façon de procéder et d’arrêter quelques temps de consommer du lait. Si dans ce cas vos symptômes s’amendent, l’intolérance au lactose est vraisemblable.

Si vous craignez une éventuelle carence, vous pouvez toujours continuer à consommer des produits laitiers transformés fermentés, ou contenant beaucoup de ferments (yaourts, Actimel©, fromages).

Vous ne voulez pas vous passer de boire du lait ? Vous trouverez en supermarché du lait sans lactose, ou vous pouvez consommer des probiotiques, parfois c’est suffisamment efficace pour digérer de petites quantités de lait quotidiennes (1 bol).

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *